MATERIAUX ET FINITIONS

Métaux

MATIERES METALLIQUES PROPOSEES EN IMPRESSION 3D

ACIER INOXYDABLE - AISI 316L

Ce matériau très robuste peut être utilisé dans tous les secteur industriels (industries alimentaire, secteur médical (instruments chirurgicaux), Energie, Automobile...).

Grâce à une résistance à la corrosion élevée, l'acier inoxydable 316L est également adapté pour l'industrie nautique (components maritimes) et la coutellerie

L'impression 3D en Inox AIsi 316L permet de fabriquer des pièces prêtes à être usinées, des prototypes et de l'outillage durable.

TITANE - TiAl6V4

Le métal à base de poudre Titane TiAl6V4 imprimé en 3D offre un excellent rapport poids / résistance.

Ce matériau léger a également une très bonne résistance à la corrosion ce qui lui permet d’être adapté aux industries les plus exigeantes et de pointe (aéronautique, médical, automobile, energie…).

Les pièces fabriquées en Titane par impression 3D présentent des propriétés mécaniques comparables à une pièce en métal coulé

Il peut être utilisé pour fabriquer des prototypes, des pièces uniques, des instruments médicaux. 

ALUMINIUM AlSi10Mg

L'aluminium AlSi10Mg est une excellente combinaison entre légèreté, solidité et niveau de prix.

Tout en étant peu coûteux, l’aluminium apporte de bonnes propriétés mécaniques et thermiques. Cependant il est moins robuste à la fatigue et aux hautes températures. 

Il sert à fabriquer des prototypes, produits finis ou pièces et outils de production. 

FRITTAGE LASER DIRECT METAL (DLMS) - FABRICATION ADDITIVE METAL

Fabrication additive de métaux, quels avantages?

L’impression 3D métal est destinée aux industries ayant besoin de pièces très robustes qui serviront comme prototype ou pièce d’usinage résistante et mécaniquement et stable dans le temps.

Elle permet de réaliser des outillages ou des pièces finales complexes et de baisser les coûts de développement. 

La technique d'impression 3D métal ou fabrication additive métal

La DLMS fonctionne grâce à un laser très puissant qui fusionne de petites particules métalliques pour former un objet tridimensionnel.

Le laser fusionne sélectivement de fines couches de matière en suivant les sections transversales générées à partir d'un fichier 3D de l'objet (par exemple un fichier .STL ou une capture prête à impression 3d à partir d'un scanner 3D).

Après la fusion d'une couche transversale, le plateau d'impression se retire vers le bas d’une distance égale à la grosseur exacte qu'il va fusionner par la suite. Une nouvelle couche de matière se dépose et le processus se répète jusqu'à ce que la pièce soit terminée.

Exemples d'applications de la fabrication additive de matière métalliques

 

Pièces pour moules d'injection, outils d'extrusion en métal léger ou en fonte pour application sous pression. 

 

 

Fabrication additive métallique usinage